Indications thérapeutiques

L’Hypnose est-elle une psychothérapie seulement ? Est-ce un état modifié de conscience ? Que se passe-t-il au cours d’une séance d’Hypnose ? Dans quel but, et comment obtenir un résultat définitif et quelles en sont les indications ?

Il est important de savoir que l’état hypnotique est un état banal dans lequel nous entrons et évoluons plusieurs fois par jour spontanément.

Il peut s’agir d’un état de rêverie : lecture passionnante, émission de télévision, voyage dans un train, film. Vous vous déconnectez  de la réalité environnante, tout en étant présent ici, et au même temps complètement ailleurs !

Cette faculté naturelle du sujet d’entrer en hypnose présente un grand intérêt thérapeutique et sera, à ce but et à la demande du patient, entraîné, cultivé, suscité par le hypnothérapeute.

C’est aussi simple que ça, et c’est magique: tel une graine qui contient en elle-même l’information nécessaire à la matérialisation d’une forêt entière, nous recensons en nous-même un potentiel de régénération, d’auto-guérison, de transformation et évolution immens qui peut être activé à tout moment.

Par l’hypnose nous accédons aux ressources profondes et à l’incroyable potentiel présent à l’intérieur de nous même, ceci dans un cadre de sécurité absolue et avec un accompagnement professionnel.

Les indications de l’Hypnose en pratique quotidienne:

– En obstétrique , on utilise l’effet analgésique sur les douleurs de l’accouchement, ainsi que sur le rythme des contractions utérines.

– En stomatologie et chirurgie dentaire, elle facilite les soins dentaires en permettant un meilleur contrôle de la douleur, du saignement, de la salivation et permet de mieux lutter contre l’anxiété, les réflexes nauséeux, le bruxisme…

– En Anesthésie , il est possible de diminuer l’anxiété préopératoire, et même de pratiquer certaines interventions sans recourir à l’anesthésie générale, comme cela est pratiqué couramment, pour thyroïdectomie, au C.H.U de Liège.

– En Rhumatologie et Traumatologie , l’Hypnose est un appoint précieux, augmentant le confort des patients sur la douleur et la mobilité. Dans les algodystrophies, des résultats spectaculaires ont été observés permettant une reprise de l’activité.

– Pour les brûlés , la suggestion de froid, au début, va bloquer les réactions réflexes associées, permettre une analgésie pendant les soins, et éviter de nombreuses anesthésies générales.

– En pathologie vasculaire : certaines hypertensions artérielles, Maladie de Raynaud.

– En Pneumologie : l’asthme plus particulièrement.

– En Dermatologie: eczéma, psoriasis, verrues, prurit et toutes les affections psychosomatiques.

– En Sexologie : tous les dysfonctionnements sexuels.

– En O.R.L. : acouphènes, vertiges, dysphonies, laryngospasme.

– En Neurologie : migraines, insomnies, tics, stress, anxiété, peur, phobies, agressivité, le traitement de la douleur.

– En Psychiatrie , toutes les névroses, les troubles du comportement : alimentaire, anorexie, boulimie, alcoolisme, toxicomanie, phobies sociales, dépressions, névrose post-traumatique.

– En Psychothérapie : manque de confiance, timidité, préparations aux examens et concours, problèmes scolaires, professionnels, problèmes relationnels de couple mais aussi de la famille,

– En gastro-entérologie : dyskinésies œsophagiennes, côlon irritable, troubles somatiques et fonctionnels digestifs , toutes les composantes psychiques des affections psychosomatiques que sont la Recto-colite hémorragique, la Maladie de Crohn, l’ulcère gastroduodénal.

– En Médecine du sport : la visualisation et anticipation en hypnose sont utilisées pour améliorer les performances.

– En Nutrition : pour la thérapie de l’obésité ou de la maigreur.

– Chez le malade cancéreux : utilisation de la visualisation en hypnose pour augmenter l’action de la chimiothérapie ou des greffes de moelle osseuse. Il est reconnu que l’hypnose permet d’augmenter les réactions de défenses immunitaires et modifie de taux d’Interleukine 2.

– En psychothérapie ericksonienne : la perspective qui sous-tend l’œuvre d’Erickson consiste à aider l’intégration personnelle et le développement des patients, en facilitant les mécanismes inconscients qui travaillent en permanence à notre équilibre.

Cette liste est immense et non-exhaustive, ce qui peut parfois laisser penser que l’hypnose est un outil touche-à-tout.

Il faut avoir vu s’opérer ces changements dans la vie de nos patients, pour comprendre que l’Hypnose est un puissant outil thérapeutique, qui, manié avec un grand respect de l’Autre, et l’éthique qui est la nôtre, peut être utilisé par chacun d’entre nous dans de nombreuses indications.

Les médecins qui l’utilisent au cours de leur pratique quotidienne, constatent combien l’Hypnose leur est utile en consultation, en visite et même en urgence.

L’action au niveau somatique est reconnue par de nombreux travaux. Elle permet une approche psychosomatique de la maladie, et apprend au patient à mieux contrôler ses symptômes et leurs conséquences par l’apprentissage de l’auto-hypnose, notamment.